Prochaines réunions des sections : Lille le 19 octobre - AG au restaurant LE SOUBISE le 23 Novembre

Actualités

Goody's

Goody's

De nouveau articles sont disponible dans notre boutique.

n'hésitez pas à nous contacter


information sociale Aout 2019

information sociale Aout 2019

Un infarctus survenu au temps et au lieu de travail est présumé d’origine professionnelle

Un malaise cardiaque survenu au temps et au lieu de travail est présumé être un accident du travail, sauf s’il est apporté la preuve qu’il a une cause totalement étrangère au travail. Pour ce faire, il ne suffit pas de démontrer que le salarié n’était pas soumis à un stress professionnel important. Encore faut-il établir de manière certaine que le travail n’a joué aucun rôle dans la survenance de l’accident. Ainsi en a décidé la Cour de cassation le 11 juillet 2019 dans le droit fil de sa jurisprudence.

 


AMIANTE - 51 Officiers Mariniers Brestois demande réparation

AMIANTE - 51 Officiers Mariniers Brestois demande réparation

Retrouvez un article concernant la demande de réparation à l'état de 51 de nos camarades sur le dossier anxiété 

 

 


Informations Marine

Informations Marine

Quelques éléments d’actualité

 

  • Le chef d’état-major de la marine à bord de la FREMM Normandie

Le 25 juin, l’amiral Prazuck a rendu visite à l’équipage d’armement de la Normandie, aux côtés de la Ministre des armées. La Normandie, 6e FREMM, a été admise au service actif le 21 février dernier. Elle rejoindra bientôt son port base, Brest, pour une réception par la marine prévue cet été avant un premier déploiement longue durée l’hiver prochain.

Avant une visite du bord en compagnie de Madame Parly, ministre des armées, et de Monsieur Hervé Guillou, directeur général de Naval Group, l’amiral Prazuck s’est adressé à l’équipage, à la cafétéria du bord. Il est revenu sur la polyvalence des FREMM, « une polyvalence d’excellence, pour ces nouveaux fleurons de la marine nationale. Vous avez réussi à relever ce défi technologique qui est également un défi de formation, pour que chaque marin se familiarise avec ce bateau complexe. »

La réception de la Normandie marque la fin de la série des 6 FREMM multi-missions avant l’arrivée des deux autres FREMM aux capacités de défense aérienne renforcées qui seront remises à la Marine nationale d’ici 2022.

 

  • Relève en méditerranée orientale entre le Guépratte et l’Aconit.

Le 22 juin 2019, le Guépratte a été relevé par la frégate légère furtive Aconit pour assurer la permanence opérationnelle en zone de méditerranée orientale. Déployée depuis le mois d’avril en méditerranée orientale dans le cadre de l’opération Chammal, la frégate légère furtive Guépratte a effectué une mission de recueil de renseignement dans cette zone stratégique, au carrefour de nombreux enjeux économiques et géopolitiques. Ces renseignements collectés ont contribué à l’appréciation autonome française sur ce théâtre d’opérations. Lors de cette passation de suite à la mer sur le théâtre d’opérations, les états-majors des deux unités ont pu échanger et se transmettre les éléments utiles à la bonne réalisation de la mission. Outre la patrouille commune, cette journée a été l’occasion de réaliser des exercices conjoints, axés sur la préparation au combat, entre deux sisterships de la classe La Fayette.

 

  • FAZSOI : Mission d’évaluation du péril aviaire sur l’île de Tromelin.

Du 17 au 21 juin 2019, le patrouilleur polaire Astrolabe a embarqué une dizaine de personnes des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), dont trois experts de la direction générale de l’aviation civile (DGAC) et un détachement hélicoptère Écureuil afin de conduire une mission d’évaluation du péril aviaire sur cet îlot d’un kilomètre carré. L’enjeu était d’évaluer le risque de mettre en œuvre un avion ou un hélicoptère, souvent unique moyen d’atteindre Tromelin, pour ravitailler l’île et assurer la relève, tous les deux à quatre mois, des trois personnels qui y sont déployés. Depuis 10 ans, suite à une campagne d’éradication du rat, la population aviaire de l’île s’est progressivement reconstituée jusqu’à atteindre en 2017 un niveau incompatible avec l’accueil de l’avion militaire CASA du détachement aérien 181 (La Réunion) jusqu’alors en charge de conduire les opérations de relève. L’île présente une avifaune exceptionnelle qui doit être préservée. Le développement d’un site de ponte et des abris de nombreuses espèces sur un espace aussi restreint a rendu difficiles les opérations de ravitaillement et la conduite des relèves. Cette mission se devait d’apporter les réponses à ces enjeux.

Dans le but de tester de nouveaux vecteurs, les TAAF ont donc demandé au général de Vidaud commandant supérieur des FAZSOI, le concours de L’Astrolabe. Ce navire dispose d’une plate-forme hélicoptère et l’équipage est habitué à travailler avec un détachement Écureuil civil en Antarctique. Finalement, la population aviaire du moment n’aura pas perturbé les mouvements de l’hélicoptère, qui a effectué sans problème plusieurs déposes de personnel et de matériels. La DGAC a pu tester plusieurs techniques d’effarouchement – ultrasons, technologies laser ou encore un drone – et produira un rapport qui bénéficiera tant aux FAZSOI qu’aux TAAF pour décider de la reprise ou non des liaisons aériennes.

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

 

  • Mission Jeanne d’Arc : Coopération avec la Marine Mexicaine.

Déployé depuis le 25 février dernier, le groupe Jeanne d’Arc poursuit sa mission en mer des Caraïbes et dans le golfe du Mexique. L’occasion pour eux d’organiser de nombreuses manœuvres et rencontres avec la marine mexicaine (Armada de Mexico). Le 10 et 15 juin 2019, L’équipage du porte-hélicoptères (PHA) Tonnerre et de la frégate (FLF) La Fayette ont menés des exercices d’évolutions tactiques (EVOLEX), de présentation au ravitaillement à la mer (PRERAM) et des manœuvres aviation (MANAVIA) avec les patrouilleurs de haute mer mexicains Guanajuato,Oaxaca et Bicentenario de la Independencia.

Ces manœuvres ont permis de faire des embarquements croisés de marins français et mexicains. Ces échanges ont été l’occasion de renforcer l’interopérabilité et la connaissance mutuelle entre les marins des deux pays en leur permettant de conduire des exercices au cœur d’un bâtiment allié. Pendant l’escale à Vera Cruz, les officiers-éléves de la mission Jeanne d’Arc 2019 ont été invités à rencontrer leurs homologues mexicains à la Heroica Escuela Naval Militar pour une journée de visite et de cohésion. Ils ont notamment pu découvrir les formations et les installations dont bénéficient les cadets mexicains.

 

  • Exercice Cèdre bleu

Du 17 au 22 juin, le porte-hélicoptère amphibie Dixmude, et la frégate de type La Fayette Guépratte participeront à l’exercice amphibie « Cèdre Bleu », au large du Liban.

Cèdre Bleu est un exercice ponctuel qui s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre la France et le Liban. Le scénario complexe allie un déploiement amphibie à des manœuvres aéroterrestres. En 2019, le volume de force engagé est inédit avec près de 1000 militaires français et libanais issus des marines et armées de Terre des deux pays. Cèdre Bleu contribue ainsi à la montée en puissance tactique et opérationnelle des forces armées libanaises et renforce l’interopérabilité notamment dans le domaine de l’amphibie et de l’appui aérien.

Embarqué depuis le 28 mai à bord du Porte-Hélicoptère Amphibie (PHA) Dixmude, le Groupement Tactique Embarqué (GTE) Lyautey, sous le commandement du 1er régiment de spahis, intègre à cette occasion une équipe bilatérale franco-libanaise pour la planification et le commandement de ces manœuvres amphibies.

Arrivé à Beyrouth le 13 juin, le GTE Lyautey a terminé la phase de préparation de la manœuvre amphibie et de l’exercice aéroterrestre qui a été validée par les autorités militaires libanaises et françaises les 17 et 18 juin lors d’un « rehearsal » en conditions réelles pour la partie amphibie.

 

  • Le Guépratte participe à Argonaut 2019.

Les 29 et 30 mai 2019, la frégate type La Fayette Guépratte a participé à l’exercice Argonaut 2019. Organisé par la marine chypriote, cet exercice consistait à mettre en œuvre des moyens de recherche et de sauvetage (search and rescue, SAR) issus de 7 pays, au cours d’un scénario simulant le crash d’un aéronef puis la disparition d’un navire à passagers au large de Chypre. Sous le contrôle du Joint Rescue Coordination Center (l’équivalent d’un CROSS), cet exercice SAR a permis de mettre en œuvre une organisation complexe composée de bâtiments et d’aéronefs afin de localiser et de sauver des naufragés. Le Guépratte a eu pour responsabilité de coordonner l’ensemble des opérations de recherche et de sauvetage de jour. Ce travail de centralisation a permis de répondre à l’ensemble des attendus de l’exercice tout en renforçant la capacité d’interopérabilité de nos marines respectives. Il a également été l’occasion pour les marins du Guépratte de travailler avec un hélicoptère AB412 Britannique.

 

Vivez marin !

  • « Des filles en poupe », une équipe féminine de la Marine nationale au rallye « la rose des Sables » !

Deux premiers-maîtres féminins du GTR de Brest, le PM Comorg Navit Bouguelmouna, et du GTR de Toulon, le PM GestRh Thouret, se sont associées pour participer au rallye « la Rose Des Sables ».

Ce rallye, 100 % féminin qui associe orientation et charité, est une action solidaire. Toute notion de vitesse est exclue.

Formidable tremplin à un rayonnement médiatique sur le personnel féminin dans la Marine Nationale, ce rallye, déjà mondialement connu, où participent déjà une équipe féminine de l’Armée de l’Air et de la Gendarmerie, serait une occasion de mettre en lumière non seulement la Marine mais aussi le personnel féminin.

Par le biais d’un blog « équipage marine », ces marins pourront relater leurs journées et donc, nous pourrons les suivre au jour le jour. La médiatisation et la communication avant, pendant et après permettront aussi ce rayonnement.

ð Pour réaliser ce projet, ces marins ont besoin de votre soutien, d’une petite aide financière et ont ouvert une association pour la partie légale. Elles possèdent déjà un 4x4 et il ne reste qu’à réunir le reste des fonds nécessaires

Le lien de la cagnotte :  https:/www.leetchi.com/c/lesfillesenpoupe. A savoir que les fonds restants sur ce compte seront reversés à l’ADOSM.

Merci de diffuser largement ce message autour de vous voire de l’afficher.

 pour plus d'informations.

 

  • Le CESM vous attend à la Mer XXL, pour une conférence riche en témoignage le samedi 6 juillet !

« La mer s’écrit au féminin » rassemblera autour de Cyril P. Coutansais, chargé de recherche au CESM, la réalisatrice et réserviste citoyenne Hélène Filières, la navigatrice Anne Quéméré, l’archéologue subaquatique Olivia Hulot et d’un personnel féminin de la Marine nationale… Ce sera l’occasion de découvrir des femmes au parcours hors du comme, étroitement liés aux mers et océans.

Informations pratiques à retrouver sur le Facebook du CESM et sur le site de la Mer XXL.


actu défense 27 juin 2019

actu défense 27 juin 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 20 juin 2019"

 


actu défense 20 juin 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 20 juin 2019"

 


actu défense 06 juin 2019

actu défense 06 juin 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 06 juin 2019" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations de la caisse nationale militaire de sécurité sociale

Informations de la caisse nationale militaire de sécurité sociale

Retroutrez une information importante sur la commission des secours et prestations complémentaires


Communiqué de presse de la ministre des Armées

Communiqué de presse de la ministre des Armées

Service national universel :
communiqué conjoint de Florence Parly et Geneviève Darrieussecq
 
 Florence Parly, ministre des Armées, et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, se sont entretenues avec Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse. Les ministres ont réalisé un point de situation dans le cadre de la préfiguration du service national universel (SNU).
 
Le 16 juin 2019, les 2 000 premiers volontaires du SNU vont intégrer les centres pour une phase d’hébergement collectif de 12 jours dans treize départements préfigurateurs. Acteur central du SNU, le ministère des Armées a accueilli les formations des encadrants du SNU et conçu le module « défense et mémoire nationales » : celui-ci sera animé toute une journée par des militaires et civils du ministère.
 Les futurs encadrants du SNU, dont certains anciens militaires, ont été formés lors de stages de cohésion à Brétigny-sur-Orge au 2e régiment du service militaire volontaire (RSMV) ainsi que dans les écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan. Lors de chacun des stages, les armées ont animé un module de formation à l’exercice de l’autorité. Un rallye « leadership et cohésion » a également été organisé lors du stage à Coëtquidan pour développer l’esprit d’équipe entre encadrants.
 La direction du service national et de la jeunesse du ministère des Armées a piloté la conception du module « défense et mémoire nationales » qui permettra à chacun des volontaires :
- d’acquérir des connaissances de base sur la politique de défense de la France ;
- de découvrir les métiers de la défense ;
- d’être initié à la cyberdéfense ;
- de mieux connaître la formation des militaires ;
- d’être sensibilisé à la mémoire et aux commémorations.
 Les armées, le ComCyber, la direction des patrimoines de la mémoire et des archives ainsi que l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) et l’ANSSI ont participé, dans leur domaine de compétence respectif, à l’élaboration de cette journée qui sera proposée aux 2000 premiers volontaires du SNU en juin.
 104 animateurs, issus des forces armées et des services de l’ONACVG et formés début juin lors d’un stage national, animeront la journée dédiée au module « défense et mémoire nationales » dans les treize centres préfigurateurs.
 Florence Parly et Geneviève Darrieussecq se félicitent de la qualité des échanges avec Gabriel Attal et sont fières d’accompagner un projet aussi fédérateur pour la jeunesse française. Engagement du Président de la République, le service national universel sera un moment de cohésion visant à recréer le socle d’un creuset républicain et transmettre le goût de l’engagement.


Informations sociales

Informations sociales

Liaisons Sociales Mai 2019
 
02/05/19   17808
Annonces du chef de l’État : les neuf organisations de retraités font part de leur « forte déception »…
 « Les neuf organisations nationales de retraités ont pris connaissance des annonces du président de la République concernant, entre autres mesures, la revalorisation des pensions de retraite et le financement de la perte d’autonomie », dans un communiqué commun du 26 avril. « Elles tiennent à faire part de leur forte déception et constatent qu’Emmanuel Macron ne répond que très partiellement aux revendications des retraités. » Concernant l’indexation, elles remarquent que « les responsables politiques de la majorité semblent avoir reçu le message envoyé par les milliers de retraités mobilisés pour la septième fois le 11 avril dernier ». Cependant, « cela ne va pas suffire pour réparer des injustices que l’ensemble des retraités subissent depuis trop d’années, […] l’indexation se fera sur la base d’une retraite amputée depuis 2014 et à partir de l’évolution des prix et non des salaires, comme le revendiquent nos neuf organisations ». Elles regrettent par ailleurs que ces mesures soient prévues pour 2020 et 2021. « Cela laisse plusieurs millions de retraités frappés par la hausse de 25 % du montant de la CSG et qui ne verront pas non plus la compensation de leur perte de pouvoir d’achat accumulée depuis six ans. » « Par ailleurs, les neuf organisations s’interrogent sur la légalité d’une mesure consistant à n’appliquer le Code de la sécurité sociale que pour une partie des retraités seulement. »
Voici quelques informations sociales en provenance de la FNOM
Bonne lecture
 
 
07/05/19   17811
La carte Vitale sur smartphone sera expérimentée « dès cette année »
Une « appli carte Vitale » pour smartphone sera testée « dès cette année », en vue d’une généralisation à partir de 2021, selon la « feuille de route du numérique en santé » présentée le 25 avril par Agnès Buzyn. Cette « version dématérialisée » de l’indispensable carte verte sera testée dès cet été, après la « publication d’un décret d’expérimentation ». Ce projet figure dans la COG de la Cnam pour la période 2018-2022. La ministre de la Santé veut aussi « dématérialiser » les ordonnances, en commençant par les prescriptions de médicaments : une expérimentation « débutera dès 2019 », avant un « début de généralisation » à partir de 2020. L’objectif : « sécuriser le circuit de transmission de l’ordonnance et favoriser la coordination entre les professionnels. » Source AFP
 
17/05/19   17818
La réforme des retraites est une « question de dépense publique », selon Gérald Darmanin
Le ministre des Comptes publics a affirmé, le 15 mai lors d’une audition devant la Commission des finances du Sénat, que la réforme des retraites, dont le projet de loi doit être présenté à la rentrée, est une question de « dépense publique ». « Nous avons en 2019 et 2020 des réformes qui continuent à baisser les dépenses publiques », a-t-il affirmé, citant trois exemples : l’assurance chômage, la réforme de l’audiovisuel public et celle des retraites. Concernant la réforme des retraites : « je vous rappelle que 14 points de PIB consacrés à la retraite, c’est une question de dépense publique », a-t-il insisté, provoquant la surprise du président de la commission, le socialiste Vincent Eblé (Seine-et-Marne). « J’ai été ravi d’apprendre, parce que je l’ai appris, que la réforme des retraites avait pour but de faire des économies », a-t-il réagi. « J’avais cru comprendre juste le contraire, que c’était une réforme de justice, mais qui en aucun cas avait pour but de conduire à des économies ». Source AFP
 


actu défense 16 mai 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 04 avril 2019" cliquez sur l'icone ci dessous


Col bleu avril 2019

Col bleu avril 2019

Pour lire cols bleus du moi d'avril cliquez sur l'icone ci dessous


Questions posées au gouvernement

ASSEMBLÉE NATIONALE
 
Questions écrites à Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, le 7 mai 2019 :
- Délais de traitement des demandes de pension:
 
[...] La sous-direction des pensions (SDP) s'est engagée dans une démarche qualitative visant à réduire significativement les délais nécessaires au traitement des pensions militaires d'invalidité (PMI).[...] La procédure d'instruction d'une demande initiale, d'une aggravation ou bien d'un renouvellement, nécessite par ailleurs la réalisation d'une expertise médicale permettant d'évaluer l'invalidité. [...] Compte tenu des difficultés rencontrées pour recruter des experts exerçant certaines professions médicales répartis de façon équilibrée sur le territoire national, d'importants délais peuvent être constatés pour obtenir un rendez-vous[...]. En conséquence, le ministère mène activement des campagnes de recrutement afin de maintenir ce réseau, mais aussi de le développer, pour disposer d'un éventail plus large d'experts, et ainsi réduire la charge qui peut peser sur certains d'entre eux. Si la SDP ne peut influer directement sur les agendas de ces spécialistes, elle s'attache en revanche à recueillir les comptes rendus d'expertise le plus rapidement possible.[...]. Afin de répondre aux attentes légitimes des ressortissants en matière de réduction des délais d'instruction d'une demande initiale ou d'une demande de révision d'une PMI, des actions de simplification ont par ailleurs été engagées. La mise en place, le 1er juillet 2017, d'une commission de réforme des pensions militaires d'invalidité (CRPMI) unique, qui se réunit tous les 15 jours en alternance sur pièces à La Rochelle et en présence à Paris, a notamment permis de réduire les délais dans les cas de contestation du constat provisoire. La CRPMI sera remplacée le 1er janvier 2020 par un recours administratif préalable obligatoire (RAPO). Enfin, un portail numérique offrant aux militaires en activité, blessés ou malades, la possibilité d'effectuer à partir de l'intranet du ministère des armées une demande initiale ou de révision pour infirmités nouvelles d'une PMI, a été mis en place fin 2017. Le même portail numérique permettra, au court du premier semestre de l'année 2019, de solliciter la révision pour aggravation d'une infirmité ou le renouvellement d'une PMI, ce qui aboutira à simplifier les démarches des requérants, à réduire les délais nécessaires à la constitution des dossiers et à faciliter le suivi de l'état d'avancement des demandes. Ce portail sera accessible en 2020 via internet.
 
- Désignation des correspondants défense :
 
La secrétaire d'État auprès de la ministre des armées porte une attention toute particulière au renforcement du lien entre les armées et la Nation ainsi qu'à la promotion de l'esprit de défense, notamment dans les territoires ruraux, qui nécessitent de mener des actions de proximité. Le correspondant défense est l'interlocuteur local privilégié des autorités civiles et militaires en ce qui concerne les questions de défense et les relations armées-Nation. Représentant officiel de sa commune, il doit nécessairement y remplir un mandat électif de conseiller municipal. En effet, sa désignation ne doit donner lieu à aucune contestation de la part des administrés et introduire un mode de désignation spécifique aux petites communes créerait une disparité entre les municipalités. Ainsi, le statut électif du correspondant défense, prévu par la circulaire du 26 octobre 2001 et réaffirmé dans l'instruction ministérielle du 8 janvier 2009[…].
 
- Pension de retraite - Campagne double :
 
Le bénéfice de la campagne double prévu par le code des pensions civiles et militaires de retraite (CPCMR) a été ouvert, en application des dispositions du décret no 2010-890 du 29 juillet 2010, aux anciens combattants ayant participé à la guerre d'Algérie ou aux combats en Tunisie et au Maroc entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962. Le décret précité prévoit un droit à révision des pensions liquidées au titre du CPCMR à compter du 19 octobre 1999, date d'entrée en vigueur de la loi no 99-882 du 18 octobre 1999 en vertu de laquelle les opérations effectuées en Afrique du Nord ont été requalifiées en « guerre d'Algérie ou combats en Tunisie et au Maroc ». L'article 132 de la loi no 2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016 est venu élargir le périmètre des bénéficiaires de la campagne double instauré par le décret du 29 juillet 2010 précité, en permettant aux anciens combattants d'Afrique du Nord titulaires d'une pension civile ou militaire de retraite inférieure au taux de 80% et liquidée avant le 19 octobre 1999 d'obtenir également une révision de leurs droits à pension, à compter de la date de leur demande déposée après le 1er janvier 2016. Concernant la faisabilité d'une automaticité de la révision pour tous les ayants droits, exonérant ces derniers de l'initiative de la demande de révision, il convient de souligner le caractère spécifique, compte tenu des droits devant faire l'objet de reconnaissance, du traitement de ces demandes de révision. Le centre des archives du personnel militaire (CAPM) de Pau, en liaison avec les équipes du service historique de la défense (SHD) de Vincennes, établit, sur demande de la sous-direction des pensions (SDP) du ministère des armées pour ce qui est des révisions de pensions de ses anciens ressortissants, une attestation détaillant chaque journée ouvrant droit à la campagne double pour participation à une action de feu et/ou de combat ou pour avoir subi le feu, sur les territoires d'Algérie, de Tunisie ou du Maroc. À réception de l'attestation du CAPM, la SDP adresse le dossier au service des retraites de l'État (ministère de l'action et des comptes publics), chargé de calculer l'éventuelle revalorisation de la pension, en fonction du nombre de jours et du taux de la pension déjà servie. Il est important de rappeler que l'article 52 de la loi no 2016-1827 du 23 décembre 2016 de financement de la sécurité sociale pour 2017 a étendu la mesure introduite par l'article 132 de la loi de finances pour 2016 précitée à tous les régimes de retraite publics prenant en compte les bénéfices de campagne attribués au titre du c) de l'article L. 12 du CPCMR. Ainsi, le CAPM reçoit, de la part des services des pensions des régimes prenant en compte les bénéfices de campagne attribués au titre du c) de l'article L. 12 du CPCMR, un très grand nombre de demandes portant révision de retraites pour attribution de cette bonification de campagne. Le travail d'identification des journées d'actions de feu et/ou de combat nécessite des recherches approfondies dans les archives des unités qui sont effectuées dans l'ordre d'arrivée des demandes. Ne plus subordonner le déclenchement de l'instruction des dossiers à une demande des intéressés impliquerait d'ajouter une phase préliminaire à la procédure, consistant à recenser l'ensemble des anciens combattants titulaires d'une pension civile ou militaire de retraite liquidée avant 1999. Outre la complexité d'un tel recensement, et les risques d'omissions qu'il comporte, ce mode opératoire aurait pour conséquence de ralentir considérablement le traitement des dossiers, et d'obérer ainsi la célérité et l'efficacité que le ministère vise en la matière, au moyen notamment de mesures de priorisation, d'organisation et de renforts d'effectifs dédiés. Le ministère des armées, après étude, considère que l'application d'une telle proposition se révèlerait contre-productive. Enfin, s'agissant des pensionnés du ministère des armées, la SDP a coutume de se positionner en interlocuteur des intéressés et facilitateur des démarches de révision qui sont du ressort ultime du service des retraites de l'État.
 
Réponse en attente
 
Questions au gouvernement, 14 mai 2019
 
Q : Au-delà des exploits héroïques dont nos forces armées nous ont donné le plus bel exemple vendredi dernier, pouvez-vous nous rappeler quelle est notre stratégie pour contenir, résorber et éradiquer enfin la diffusion du terrorisme qui déstabiliser l’Afrique de l’Ouest et constitue une menace pour la paix du continent africain et la sécurité de tous les Français ?
 
Florence Parly : « vous le savez, nos deux commandos sont morts en accomplissant avec succès une opération très complexe et ont libéré quatre otages. Le risque est calculé, mais il est inhérent à la condition, à la vocation militaire. Il est majeur dans ce type d’opération où la vie des civils doit être préservée. Et je rappelle que nos deux commandos ont retenu le feu pour éviter de faire des dommages collatéraux. Je voudrais rappeler deux messages. Le premier s’adresse à nos compatriotes : où que vous soyez, la France ne vous laissera pas tomber. Le second est destiné aux terroristes : rien ne vous protègera. Et depuis 2013, les armées françaises mettent en œuvre ces principes de façon déterminante au Sahel. Le but, c’est de réduire la menace terroriste pour permettre le retour de l’Etat et transférer progressivement les responsabilités aux forces de sécurité locales. Barkhane s’y emploie de deux manières. D’abord en traquant et en neutralisant les chefs terroristes, et c’est le travail des commandos qui ont donné leur vie vendredi pour libérer les otages ; et puis simultanément, en conseillant, en formant, en combattant également côte à côte avec les armées des pays du G5 Sahel. Et dans ce combat, la France n’est pas seule. Elle peut compter sur l’appui de ses partenaires européens ainsi qu’américains, espagnols, allemands, estoniens, mais aussi autrichiens ou tchèques qui appuient Barkhane aux côtés des opérations de l’Union européenne et de l’ONU. Parce que la paix sur le continent africain et la sécurité de l’Europe sont intimement liées, la poursuite de la lutte contre le terrorisme au Sahel est l’affaire de tous. »
 
Q : D’une part, pouvons-nous réduire encore plus l’aléa de missions qui seront toujours risquées ? Pouvons-nous donner plus de flexibilité sur l’accès à l’innovation dans le matériel à destination des opérateurs que ce soit pour les achats comme pour l’homologation de matériels déjà à disposition mais à adapter à d’autres usagers ? C’est ma deuxième question, en suivant l’exemple qui se développe au Sahel sous l’impulsion du GCOS et comme le président en a la volonté sur les projets d’industrie de défense franco-allemande ne pourrions-nous pas aussi unifier nos capacités d’intervention et de renseignement au niveau européen dans le domaine du contre-terrorisme et de la libération d’otages ?
 
Florence Parly : « En cette journée d’hommage national je tiens tout d’abord à saluer la mémoire des deux premiers maîtres Cédric de PIERREPONT et Alain BERTONCELLO. Ils ont été au bout de leur engagement, ils ont donné leur vie pour permettre la libération de quatre otages. Je voudrais ici rappeler la reconnaissance de la Nation, la fierté des armées et l’immense tristesse de la communauté militaire. La France a perdu deux de ses fils et vous permettrez d’adresser toutes mes pensées à leurs familles, à leurs proches, à leurs frères d’armes. Je voudrais maintenant répondre rapidement à vos questions, Monsieur le Député. Réduire l’aléa et le risque est le fruit de plusieurs facteurs et l’innovation en est un, cette innovation est inscrite dans l’ADN du commandement des forces spéciales ainsi que dans sa devise, « Faire autrement ». Les forces spéciales jouent un rôle d’éclaireur en imaginant de nouveaux concepts mais aussi de nouveaux équipements, elles constituent un laboratoire pour tester ces innovations et pour pouvoir ensuite en faire bénéficier l’ensemble des armées. En matière de lutte contre le terrorisme nous avons atteint un niveau de coopération exceptionnel non seulement avec nos alliés américains mais également avec nos alliés britanniques, espagnols ou suédois. Pour terminer, vous pouvez être certain que nos forces spéciales font référence parmi les forces spéciales européennes, qu’elles jouent un rôle de leader et comme vous l’avez dit peu d’armes dans le monde sont capables de réussir une opération aussi complexe que celle qui a été conduite au Burkina-Faso. »
 
 


Informations Marine

Informations Marine

Quelques éléments d’actualité

 
 
 
Les commandos marine sur les traces des 177
Les 8 et 9 mai 2019, une délégation de commandos marine s’est rendue à Achnacarry, en Écosse, berceau des commandos marine français. C'est en effet au camp d'Achnacarry que les commandos britanniques et français étaient sélectionnés et formés durant la Seconde Guerre mondiale.
 
La délégation a participé, le 8 mai, à une cérémonie devant le mémorial de Spean Bridge, érigé en l’honneur de tous les commandos morts au combat lors de ce conflit mondial. La cérémonie a eu lieu en présence de l’attaché de Défense français au Royaume-Uni, du consul général de France à Édimbourg et d’un représentant des forces armées britanniques.
 
Le 9 mai, le consulat de France à Édimbourg a profité de la présence des commandos marine pour inaugurer un salon du nom du capitaine de corvette Philippe Kieffer, le père des commandos marine français. Ce dernier avait rejoint les Forces navales françaises libres (FNFL) en Grande-Bretagne avant d'oeuvrer pour la création du 1er BFMC (Bataillon de fusiliers marins commandos) au printemps 1942.
 
177 fusiliers marins de ce même bataillon, communément appelé « commando Kieffer », ont débarqué le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie avec les troupes anglaises. Seuls 3 vétérans sont encore en vie pour témoigner de cette incroyable épopée.
 
Un mois avant les commémorations du 75e anniversaire du débarquement, ce déplacement à Achnacarry est un symbole mémoriel fort pour les forces spéciales de la Marine nationale, qui, en suivant les pas de leurs Anciens, d’abord en Écosse, puis, le 6 juin prochain, sur les plages de Normandie, continuent de leur rendre hommage et n’oublient pas leur sacrifice.
 
Les commandos marine font partie de la Force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO) qui compte également les unités de fusiliers marins spécialisées dans les actions de défense et d’interdiction maritime. Avec la force d’action navale, la force océanique stratégique et la force de l’aéronautique navale, la FORFUSCO est l’un des quatre piliers de la Marine nationale.
 
 
 
Le Floréal en coopération auprès des militaires seychellois
Actuellement déployée en mission contre-terrorisme dans l’Océan Indien au sein de la Task Force 150 (TF150), la frégate de surveillance Floréal était en escale à Port Victoria aux Seychelles le 24 avril. Une étape qui a permis aux marins français de mener plusieurs actions de formation au profit des militaires seychellois. Une délégation de dix marins de la Seychelles Air Force (SAF) s’est rendue à bord pour suivre une formation centrée sur l’organisation et le fonctionnement d’un bâtiment porte-hélicoptère. La visite des installations de l’aviation légère à bord leur a permis de mieux appréhender les spécificités d’un hélicoptère embarqué.
 
Cette coopération s’est poursuivie par une séance de plongée pour les militaires des deux pays amenés à travailler sur des secteurs proches dans le sud de l’océan Indien. Les plongeurs de la police maritime seychelloise ont effectué un entraînement aux côtés des plongeurs de bord du bâtiment français.
 
Enfin, le médecin du bord a prodigué une formation sur le secourisme en situation de combat au profit de membres du service de santé des forces armées seychelloises.
 
A l’issue de cette semaine de coopération bilatérale, le Floréal a repris sa patrouille au sein de la force internationale TF150 avec laquelle il avait, quelques jours plus tôt, réalisé une séries de saisies de drogues.
 
Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour lutter contre de nouvelles menaces comme la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives (ZEE) associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.
 
 
 
Le Jean Bart en escorte du groupe aéronaval américain composé de l’USS John Stennis
Le 1er mai 2019, la Frégate anti-aérienne (FAA) Jean Bart a appareillé de Marseille et a intégré l’escorte du groupe aéronaval américain composé de l’USS John C. Stennis. Cette escorte a débuté dès leur sortie du théâtre méditerranéen et s’est poursuivie jusqu’au détroit de Gibraltar.
 
Le mois dernier, le groupe aéronaval américain avait déjà été rejoint par un bâtiment français. Entre le canal de Suez et Marseille, c’est la Frégate multi-mission (FREMM) Languedoc qui avait été intégrée à son escorte du 19 au 26 avril.
 
L’intégration de bâtiments de la Marine nationale au sein d’un Carrier strike group (groupe aéronaval) américain démontre le haut niveau d’interopérabilité et de connaissance mutuelle entre ces deux marines. Ainsi, après avoir été escorté et protégé contre d’éventuelles menaces sous-marines en Méditerranée centrale par une frégate multi-missions, c’est dans la protection aérienne que le Jean Bart a assuré son rôle au profit de ce porte-avions américain sur le début de son transit retour vers les États-Unis.
 
 
 
Trois saisies de drogues en quatre jours pour le Floréal en océan Indien
Début mai, le Floréal opère en mer d’Arabie, sous le contrôle opérationnel d’ALINDIEN, dans le cadre d’une mission de lutte contre les trafics illicites, en soutien direct de la Combined Task Force 150. Le Floréal a pour mission d’intercepter les embarcations susceptibles de transporter de la drogue, mission accomplie avec brio puisqu’en quatre jours, du 1er au 04 mai 2019, le Floréal aura effectué quatre interceptions de boutre au comportement suspect, trois d’entre elles ayant donné lieu à une saisie de drogue.
 
Alors que l’hélicoptère embarqué de la frégate, un Panther de la 36F, effectue une surveillance maritime de la zone, il repère un boutre présentant des critères suspects à quelques dizaines de nautiques de la position du Floréal. La frégate se met alors à suivre cette piste d’intérêt. Arrivée à son niveau, elle confirme le caractère suspect et l’absence de pavillon : elle procède alors à la fouille du boutre qui amènera à la découverte de produits stupéfiants.
 
Deux autres contacts d’intérêt sont traités de la même façon. A l’issue de ces fouilles, le bilan est significatif : les deux premiers boutres transportaient respectivement 2,2 tonnes et 2,6 tonnes de résine de cannabis tandis que le dernier détenait une cargaison plus diverse comprenant plus de 650 kg de cannabis, 5,7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d’héroïne. Ces drogues sont ensuite saisies et détruites.
 
Ce nouveau succès opérationnel porte à 14 le nombre de prises en 2019 dans le cadre de la CTF 150 dont 5 reviennent à la Marine nationale, deux pour la FAA Cassard et trois pour la FS Floréal, soit plus de 7.5 tonnes de cannabis, 668 kg d’héroïne et 5,7 kg de méthamphétamine saisis.
 
Par son action en océan Indien, la Marine nationale vise ainsi à lutter contre le financement des activités terroristes. Basée à Port-des-Galets, sur l’île de la Réunion, la frégate de surveillance « Floréal » effectue sa cinquième prise en huit mois. En septembre 2018, à l’issue de deux prises espacées de seulement quelques heures, le Floréal avait en effet déjà intercepté 7,5 tonnes de stupéfiants. La frégate de surveillance Floréal comptabilise ainsi à elle seule près de 13 tonnes de drogues saisies entre septembre 2018 et mai 2019.
 
 
 
ARIADNE 19 : Le CMT Lyre s'illustre en mer Égée
Du 14 au 20 mars dernier, au large les côtes crétoises, le chasseur de mines tripartite (CMT) Lyre a participé pour la troisième fois à l’exercice opérationnel OTAN « ARIADNE 19 ».
 
La force de guerre des mines avait un objectif : localiser les mines d’exercice préalablement immergée, tout en faisant face à des menaces asymétriques et aériennes, simulée ici par la participation de deux aéronefs F16 appartenant à l’armée de l’air grecque.
 
Cet exercice, organisé par l’état-major de la guerre des mines grec, rassemblait onze bâtiments de sept nationalités différentes. La force s’articulait autour de deux Task Unit (TU) de chasseurs de mines : La Standing NATO Mine Countermesures Group 2 (SNMCG2) sous les ordres du navire auxiliaire de soutien Allemand Werra et le Task Group grec au sein duquel opérait la Lyre. La frégate grecque Navarinon a assuré la protection aérienne de l’ensemble du groupe.
 
Une fois de plus, l’excellence française en matière de guerre des mines a été mise en avant par les organisateurs. Avec le plus grand nombre de mines repêchées (pour la 3ème fois en trois participations), la Lyre s’est vu décerner le titre de la « meilleure performance » par l’état-major grec organisateur de l’exercice.
 
 
 
Vivez marin !
 
La Marine nationale recrute !
La Marine nationale, acteur majeur de l’emploi des jeunes, recrute plus de 3500 hommes et femmes âgés de 16 à 30 ans en 2019  À l’occasion de la publication des statistiques sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi au 1ertrimestre 2019, la Marine nationale rappelle son engagement en faveur de l’emploi et de la formation des jeunes quel que soit leur niveau de qualification.
 
 
 
 
Commandez l’ouvrage caritatif réalisé pour les 70 ans du commando de Penfentenyo !
Célébrant 70 ans d’histoire, cet ouvrage présente : une rétrospective historique inédite sur l’implication opérationnelle du commando ; un reportage photographique sur le commando d’aujourd’hui ; une présentation des œuvres réalisées dans le cadre du projet « Tradition & Solidarité ».
 
-- Clôture des préventes le 31 mai 2019 -- L’intégralité des bénéfices issus de la vente sera reversée au profit des œuvres sociales de l’ADOSM – Entraide Marine !
Bon de commande 
 

source : 

Lieutenant de vaisseau (R) Olivier TUPET
Chargé de mission auprès des associations maritimes
Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine

 


communiqué du pôle des retraités

communiqué du pôle des retraités

Retrouvez un communiqué du pole des retraités de la fonction publique en cliquant sur l'icone ci dessous


actu défense 18 avril 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 18 avril 2019" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

Voici quelques actualitées sur la Marine
 
cliquez sur le "bateau"

 

source : 

Capitaine de corvette Mathieu Groussat

Chef du pôle rayonnement

COMAR PARIS / CESM


Balade sur le Charles de Gaule

Balade sur le Charles de Gaule

Un petite visite du fleuron de la Marine Nationale

 

 

 

 

 

Cliquez sur l'image

 

 


actu défense 04 avril 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 04 avril 2019" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

Quelques éléments d’actualité

 

cliquez sur l'ancre


Informations Marine

L’Australie et la France signent un contrat pour 12 sous-marins
Le 11 février 2019, en Australie, Florence Parly, ministre des Armées, et Christopher Pyne, ministre de la défense australienne, ont signé un accord de partenariat stratégique entre Canberra et Paris portant sur la construction de 12 sous-marins de classe Attack dans le cadre du Future submarine program qui s'étalera sur les 50 prochaines années. Ce programme s'inscrit dans un cadre de partenariat stratégique plus large avec l'Australie, partenaire majeur avec lequel le ministère des Armées œuvre en faveur de la sécurité et de la stabilité de la région Indo-Pacifique.
 
Cette proximité entre les deux nations repose sur des valeurs communes, qui se sont exprimées pour la première fois au cours de la Première Guerre mondiale. A cet égard, la ministre s'est recueillie au War Memorial de Canberra, à la mémoire des soldats Australiens tombés ou blessés, notamment sur le sol français, lors des deux guerres mondiales et des nombreux autres conflits dans lesquels l’Australie a été ou continue d’être engagée.
 
 
Article du CEMM dans Le Figaro
 
Le chef d'état-major de la marine esquisse l'histoire de «la royale» depuis la deuxième guerre mondiale. Il défend le modèle français du marin-combattant, qui allie vertus militaires et compétences techniques.
 
 
CORYMBE: Escale à Dakar et patrouille maritime avec le Sénégal
 
Parti de Toulon le 21 janvier, le Task Group 451.04, composé du porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral et du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant Birot, est arrivé en escale à Dakar le 30 janvier.
 
La relève en mission Corymbe du patrouilleur de haute mer Commandant Blaison a été formalisée lors du « transfer of authority » (TOA) entre les commandants des bâtiments au cours duquel le capitaine de vaisseau Sébastien a reçu le totem de la mission.
 
Le programme de cette première escale était dense et a permis de régénérer les bâtiments tout en soutenant l’action diplomatique de la France au Sénégal. Après une première journée dédiée aux ravitaillements (gazole, vivres et matériels), plusieurs activités officielles ont été organisées à bord permettant de réunir des autorités civiles et militaires françaises et sénégalaises.
 
De nombreuses visites ont également été organisées à bord au profit du lycée Mermoz de Dakar et de la communauté française (agents de l’ambassade, réserve citoyenne et éléments français au Sénégal). Les marins du bord ont quant à eux eu l’opportunité de visiter le centre de coordination des opérations de Dakar et le détachement de la Flottille 24F, flottille de Falcon 50 stationnée à Lorient.
 
Le Mistral a profité de l’escale pour décharger du matériel destiné à l’association Casamasanté. Cette association apporte un soutien santé en Casamance par le biais notamment d’un dispensaire installé dans la région.
 
Le Task Group 451.04 a repris la mer le 2 février et conduit une patrouille avec le Sénégal consistant à progresser ensemble dans le domaine de la sécurité maritime. La patrouille a engagé trois unités à la mer, le PHA Mistral et son hélicoptère Alouette III embarqué, le PHM Commandant Birot, le patrouilleur sénégalais Kedougou, et un aéronef, le Falcon 50 français avec à son bord un inspecteur des pêches sénégalais.
 
Cette patrouille a permis de contribuer au renforcement de la coopération franco-sénégalaise, notamment dans le domaine de la pêche illicite. Pendant plusieurs heures, les différents moyens engagés de part et d’autre et la coordination établie entre les parties sénégalaises et françaises ont permis d’élaborer la situation tactique et de repérer les zones de pêches potentiellement sujettes à effraction.
 
La patrouille s’est clôturée par des manœuvres tactiques coordonnées, dans le cadre d’un exercice « d’évolution tactique » (EVOLEX) à trois bâtiments. Le patrouilleur sénégalais a ensuite quitté le task group. Le Mistral et le Commandant Birot ont repris le cours de leur mission Corymbe.
 
 
 
Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.
 
 
 
 
 
Le BSAOM Bougainville intervient sur un incendie à bord d’un navire de pêche taiwanais
 
Le 26 janvier 2019, l’équipage du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Bougainville est intervenu à bord d’un navire taïwanais victime d’un incendie au cours d’une visite de contrôle à plus de 1 500 km de Papeete.
 
Au cours de sa mission « Pacific Aïto 2019.1 », le BSAOM Bougainville réalisait un contrôle de police des pêches, sous l’autorité du Haut-commissaire, délégué du gouvernement pour l’Action de l’Etat en mer dans la zone maritime de Polynésie française.
 
Dans le cadre réglementaire fixé par la Western and Central Pacific Fisheries Commission (WCPFC) qui permet notamment à la France de contrôler les navires pêchant aux abords de la zone économique exclusive de Polynésie française, une équipe de visite était déployée à bord du palangrier taïwanais YU LANG 12. Au cours de l’inspection, un incendie s’est déclaré dans une cabine du navire de pêche. Afin de venir en aide à l’équipage, l’opération de contrôle a été suspendue et des extincteurs ont été acheminés rapidement par embarcation pneumatique du Bougainville vers le Yu Lang 12.
 
Les marins ont rapidement maîtrisé puis éteint le feu qui s’était déclaré dans des câbles électriques d’une cabine. Aucun blessé ni dégâts significatifs ne sont à déplorer, grâce à la réactivité de l’équipe de visite d’une part, aux compétences acquises lors des formations et des entraînements, et à la polyvalence des marins des Forces armées en Polynésie française dans le domaine de la sécurité incendie. La situation revenue à la normale, l’équipe a achevé son contrôle et le navire a pu reprendre ses activités de pêche. Le Bougainville a quant à lui poursuivi sa mission dans le Pacifique.
 
retrouvez l'article de la dépeche de Tahiti en cliquant ici
 
Les 900 militaires des forces armées de Polynésie française constituent un dispositif interarmées à dominante maritime prépositionné qui, avec les Forces armées en Nouvelle Calédonie (FANC), a pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France sur le « théâtre Pacifique ». Il permet à la France de pouvoir assurer sa souveraineté, y compris sur ses territoires éloignés, d’intervenir en cas de catastrophe naturelle mais également de lutter contre les menaces grandissantes comme les trafics illégaux et d’animer la coopération militaire régionale avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique.
 
 
 
Dernière rotation de la saison pour L’Astrolabe
 
Tout juste arrivé à Hobart après avoir conduit, du 21 janvier au 8 février 2019 la quatrième rotation de la saison, appelée « R3 », vers la station française Dumont d’Urville (DDU) en terre Adélie au profit de l’Institut polaire français IPEV et des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), L’Astrolabe a appareillé le 13 février dans la matinée, pour effectuer la dernière rotation de la saison.
 
Retour sur la rotation R3… Cette rotation particulière, a embarqué à son bord, la préfète administratrice supérieure des TAAF, Evelyne Decorps qui se rendait pour la première fois sur le district et de directeur de l’IPEV, Jérôme Chappellaz.
 
A la faveur d’une belle journée, l’équipage a pu mener à bien, pour le compte d'un projet de mesures acoustiques dans l'océan austral, porté par l'école d'ingénieur ENSTA Bretagne, l’opération de récupération d’une bouée acoustique dédiée à l’écoute des baleines, nombreuses en zone polaire. Après trois jours de violente tempête abrité derrière un berg de cinquante mètres de haut, le bâtiment a enfin pu accoster à DDU (située sur l’île des Pétrels) et profiter de cinq jours de grand beau pour atteindre tous les objectifs logistiques définis par l'IPEV et faire bénéficier l’équipage d’échanges avec le personnel de la station Robert Guillard, située sur le continent à Cap Prud’homme. La rotation s’est achevée par l’acheminement retour de 38 passagers, techniciens et scientifiques, vers Hobart, où l’équipage a pu participer tout le week-end au « Wooden Boat Festival », événement majeur en Tasmanie, qui réunit la communauté des passionnés de la mer, la marine australienne et les touristes dans une série de compétitions nautiques.
 
La dernière rotation de la saison, « R4 », attend désormais l’équipage A avec comme principal enjeu d’embarquer les derniers quarante estivants avant le retour des glaces. L’Antarctique se refermera alors sur la vingtaine de courageux hivernants, coupés du monde et livrés à eux-mêmes pendant les neuf prochains mois.


Brève Marine

Brève Marine

Brève Marine n°220 : Le maritime, maillon essentiel de la sécurité alimentaire
 
Le cours de la mondialisation n’a pas oublié l’agriculture qui s’est, comme tant d’autres secteurs, internationalisée, maritimisée. Sébastien Abis, Directeur du Club DEMETER et chercheur associé à l’IRIS, nous éclaire sur ces nouveaux enjeux.  
 
Découvrez cette nouvelle brève en la téléchargeant par ici.


Motion votée par l'assemblée générale du 21 septembre 2018 à Brest

Voici le texte de la Motion votée par l'assemblée générale du 21 septembre 2018 à Brest


actu défense 07 fevrier 2019

L'actu defense reprend un article sur la reprise des recherches de l'épave du sous marin "Minerve". A noter une petite information sur la réforme des retraites.

 

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense du 07 fevrier 2019" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 31 janvier 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense du 17 janvier 201" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

 
 
les vœux que le chef d’état-major de la marine a prononcé aux Invalides le 15 janvier.
Il est revenu sur les événements marquants de 2018 et a posé les « 10 jalons de 2019 » :
 
1.       Le déploiement du Charles de Gaulle en Océan Indien comme un signal politique majeur
2.       Le positionnement de Brest comme pôle de premier plan de tenue de situation et de sécurité maritime
3.       Les deux premiers doublements d’équipage de FREMM sur l’Aquitaine et le Languedoc
4.       La traduction dans les politiques ministérielles des priorités du plan Mercator : modernisation de nos stocks de munitions, évolution de nos politiques de tir, recours accru à la simulation...
5.       Le passage à Source Solde, le système de paiement des armées
6.       Une remontée d’effectifs importante et une adaptation de l’offre pour les candidats
7.       La définition du projet de porte-avions de nouvelle génération à présenter aux autorités politiques en 2020
8.       La mise à l’eau du premier sous-marin Barracuda, le « Suffren », première étape du renouvellement de la dissuasion océanique qui va se poursuivre jusque dans la décennie 2030
9.       L’implication renforcée des marins dans les objectifs de solidarité communs
10.   Susciter, encourager et protéger l’innovation
 
 
 
 
 
Le dossier d’information du marin (DIM), édition 2019 est disponible !
Vous pouvez le retrouver en cliquant ici.
 
Il reprend notamment la liste des bâtiments en service, les programmes futurs, la répartition des marins.
 
Le DIM dévoile les nouvelles appellations des types de bâtiments de surface, décidées par le chef d’Etat-major de la marine, pour plus de lisibilité et davantage de cohérence avec leur vocation opérationnelle. Elles correspondent à une répartition par groupe d’emploi :
 
- le premier groupe concerne les bâtiments de combat à fortes capacités offensives (Porte-avions, porte-hélicoptères, frégates),
- le second est lié à la patrouille / surveillance : il comprend les patrouilleurs et les frégates de surveillance
- le dernier groupe rassemble les bâtiments dédiés à un emploi spécifique (soutien, guerre des mines,…).
 
Parmi les changements les plus significatifs, on peut noter :
- Le changement de BPC en PHA, porte-hélicoptères amphibie,
- Le changement de FTI en FDI, frégates de défense et d’intervention,
- Le choix de l’appellation BRF, bâtiments ravitailleurs de force, pour les navires du programme FLOTLOG,
- L’harmonisation de l’appellation des bâtiments dédiés au soutien et à l’assistance.

 


actu défense 17 janvier 2019

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense du 17 janvier 201" cliquez sur l'icone ci dessous


Réforme des retraite

Voici un texte intérzssant sur la réforme des retraites.

Bonne lecture :


Amiralscope 2019

Amiralscope 2019, l’organigramme des hautes autorités de la marine


actu défense 20 décembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense du 13 décembre" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 13 décembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense du 13 décembre" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 29 novembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 2 novembre" cliquez sur l'icone ci dessous


Profanation Tombe du soldat inconnu

COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE ANDRE MAGINOT

 


cérémonie militaire du 10 novembre 2018 aux invalides

Vidéo de la cérémonie militaire aux ordres du Chef d’état-major des armées  accompagné par le Chef de l’état-major particulier du  président de la République et du  Grand chancelier de la Légion d'honneur (Paris Invalides, le samedi 10 novembre 2018.) annoncée en son temps, mais sans aucune retransmission dans les médias.
 
 

 


actu défense 22 novembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 22 nombre" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 15 novembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 15 nombre" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 25 Octobre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 25 octobre" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

Informations Marine

Quelques éléments d’actualité

 

·         Collision en Méditerranée .

Le 7 octobre 2018, le navire Ulysse s’est encastré dans le porte-conteneurs Virginia. Une pollution, due à une fuite du combustible de propulsion, s’est produite puis étendue sous l’effet des courants marins.

 

De nombreux moyens de la Marine nationale ont, immédiatement et sans relâche, agi pour lutter contre la pollution maritime et pour assurer la sécurisation des navires et de leur équipage. Sous la direction du préfet maritime, ils ont œuvré avec le concours des autres armées, d’autres administrations et de moyens européens (navires italiens notamment) pour gérer cette situation qui, sans leur action, aurait pu avoir des conséquences écologiques graves. Tandis que des experts de la Marine nationale (Equipe d’Evaluation et d’Intervention, Plongeurs démineurs à bord du Pluton et de l’Achéron, marins du Bataillon de Marins Pompiers de Marseille) proposaient des solutions pour désincarcérer les bâtiments, le remorqueur Abeille Flandre assisté du Taape, contribuaient à désolidariser les deux navires et acheminaient sur place tout le matériel nécessaire.

En parallèle, les bâtiments Jason et Ailette de la Marine luttaient pour contenir et résorber la pollution en lien avec le Centre d’Expertises Pratiques de Lutte Anti-Pollution de la Marine nationale. Ils étaient aidés dans cette tâche par des aéronefs (Falcon 50 et Atlantique 2 de la Marine nationale, avions des douanes). Des moyens aériens (Caïman, hélicoptère de la gendarmerie et de l’armée de l’Air) et terrestres (2ème REP de Calvi) ont en outre participé à la logistique de l’opération, indispensable pour acheminer équipements et experts. Aujourd’hui, la majeure partie du volume initial de combustible déversé à la mer a pu être traité tandis que le porte-conteneurs Virginia, ceinturé par un barrage anti-pollution, reste sous surveillance jusqu’à son appareillage sous la responsabilité de l’armateur.

 

       Des femmes et des hommes poursuivent toujours leur lutte en mer pour protéger et préserver notre patrimoine écologique et marin afin de limiter au maximum toute pollution terrestre

 

·         Un nouveau commandant pour l'ESNLE.

Le mercredi 17 octobre 2018 à 14h00, le vice-amiral d’escadre Bernard-Antoine Morio de L’Isle, commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique, a fait reconnaitre le capitaine de vaisseau Jérôme Hallé comme commandant de l'escadrille des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (ESNLE). Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Christian Houette. Né en 1971, le capitaine de vaisseau Jérôme Hallé intègre l’Ecole Navale en 1992. Breveté dans la spécialité « lutte sous la mer » en 2001, il est affecté comme chef du service « Information – Armes » puis comme commandant adjoint opérations à bord de l’équipage bleu du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Rubis. Au cours de cette affectation, il effectue plusieurs exercices et opérations sur les théâtres Méditerranée et Atlantique et participe également en 2001 et 2002 au déploiement du groupe aéronaval en océan Indien, en soutien à l’opération « Enduring Freedom ». Breveté atomicien en 2007, il exerce jusqu’en 2009 les fonctions de commandant en second, puis commandant sur SNA avant de rejoindre l’escadrille des sous-marins lanceurs d’engins en 2012, comme commandant en second du SNLE Le Terrible, puis du SNLE Le Téméraire. Le 28 janvier 2016, il prend le commandement du SNLE Le Terrible équipage bleu. Il effectue la 500e patrouille d’un SNLE durant l’été 2018. Le capitaine de vaisseau Hallé est officier de la légion d’honneur. Il totalise plus de 26 000 heures de plongée.

L'ESNLE est responsable de l’entraînement et de la qualification des équipages mais aussi du maintien en conditions opérationnelles des 4 SNLE (Le Triomphant », « Le Vigilant », « Le Téméraire », « Le Terrible »). Elle met à la disposition de l’amiral commandant les forces sous-marines et de la force océanique stratégique (ALFOST) des SNLE disponibles en termes de matériel et de personnel.

 

 

 ·         5, 4, 3, 2, 1 …Mise à feu ! Mission contreminage pour l’Achéron.

 

Du 16 au 18 octobre le bâtiment base de plongeurs démineurs (BBPD) Achéron a participé à un chantier de dépollution en baie de la Ciotat permettant le contreminage de 3 obus américains datés de la seconde guerre mondiale.

Plus d’une quinzaine de plongeurs démineurs du groupement de plongeurs démineurs de la Méditerranée (GPD MED) et du chasseur de mines tripartite (CMT) Capricorne détachés à bord de l’Achéron sont intervenus sur ces munitions. Après le passage d’un AUV qui a permis de confirmer la position des munitions, les palanquées se sont ensuite succédées pendant deux jours pour relever, déplacer puis contreminer ces trois munitions historiques qui reposaient par 55 m de fond. Au cours de cette opération le sémaphore du bec de l’aigle ainsi que les vedettes de gendarmerie maritime Huveaune et Argens ont apporté un soutien précieux pour assurer la police du plan d’eau lors des opérations de plongée et de contreminage.

 

 

Vivez marin !

·         Mardis de la mer 2018-2019. Ces conférences ouvertes à un large public proposent des exposés de personnalités maritimes reconnues et engagées : politiques, scientifiques, explorateurs, chefs d'entreprise, militaires, historiens, chercheurs... Ces interventions sont suivies de débats extrêmement ouverts qui permettent à chacun de s'approprier les questions maritimes et géopolitiques. Créé en 2004 par Francis Vallat et Eudes Riblier de l’Institut Français de la Mer (IFM) et Christian Buchet, professeur à l'ICP, directeur du Centre d’études de la Mer (CETMER) et du conseil scientifique d'Océanides, ce cycle de conférences fait appel aux meilleurs spécialistes des questions maritimes !

Programme .

 

 

A diffuser dans vos réseaux…

 

·         Recherche de mécénat Le commando de Penfentenyo souhaite trouver des partenaires locaux pour son projet « Tradition et Solidarité » 

 

 

Source Marine Nationale

-Capitaine de corvette Mathieu GROUSSAT

Chef du pôle rayonnement

COMAR PARIS / CESM

-Enseigne de vaisseau Adélaïde BONNET

Adjoint au chef de Pôle Rayonnement

Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine


actu défense 12 Octobre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 12 octobre" cliquez sur l'icone ci dessous


Le Pas-de-Calais se souvient

Le Pas-de-Calais se souvient

 
     Dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale, je vous invite à prendre connaissance du très beau guide réalisé par notre amie Caroline (adhérente à la section de Lille) et son mari, sur les cimetières du Pas de calais, zone très touchée par le conflit de 1914 -1918.
 
     Découvrez ce recueil de photos, qui nous incite au respect du devoir de mémoire en présentant les sépultures de milliers d’hommes qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la liberté, l’honneur et la gloire de leur pays.
 
 
     Cet ouvrage qui a nécessité un travail colossal de 18 mois de prises de vue et de recueil d'information, regroupe sur 400 pages 600 photos commentées et 19 illustrations originales.
 
   
     Félicité entre autres par la Reine d'Angleterre et madame Angela Merkel.
 
     Ce livre, qui est édité en français mais également en anglais et en allemand,
c'est déjà vendu à plus de 1300 exemplaires en vente directe.
 
 
 
 
     Cet ouvrage est en vente directe au prix de 20€ plus 5€ de frais de port
Pour les adhérents de notre association, Caroline a bien voulu non seulement nous offrir le frais de port mais également la collection complète des cartes postales des illustrations du livre.
N'hésitez pas à encourager ce genre d'action en achetant ce très beau livre.
     Vous pouvez le commander directement aux auteurs par courrier avec votre règlement (chèque libellé à l'ordre de DD REPORTAGE) à : 
DD reportages
74 rue des blancs mouchons
59500 Douai
     Pour tous renseignements, n'hésitez pas à nous joindre par mail (aom.hautsdefrance@gmail.com)  nous ferons suivre vers les auteurs.
 


Liaison sociale septembre 2018 éditée par la FNOM

Liaison sociale septembre 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de septembre 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


actu défense 04 Octobre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 04 octobre 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Saint Michel

Saint Michel

En ce 29 Septembre nous célébrons la Saint Michel, Saint patron des parachutistes mais également du personnel des transmissions

BONNE FETE A TOUS LES PARA ET TRANSMETTEURS

Patron des boulangers, des pâtissiers, des escrimeurs et des tonneliers, l’archange saint Michel, guerrier terrassant le démon, est aussi connu comme le protecteur des régiments de parachutistes. D’où vient cette tradition ?

Les origines du patronage de saint Michel auprès des parachutistes français font l’objet de discussions. Une chose est certaine, on la doit au 1er Régiment de chasseurs parachutistes (RCP). Ce sont eux qui les premiers ont officialisé la protection de l’archange sur leurs âmes. Selon l’usage, un « saint patron » doit être choisi par les intéressés. Dans cet esprit, l’aumônier militaire Valin de la Vaissieres proposa saint Michel en 1945. Le père Jego, aumônier du 3e bataillon du 1er RCP appuya ce choix, affirmant qu’il est « celui qui dirige nos combats, nos combats intérieurs et extérieurs, les luttes de notre vie d’homme ». En 1948, lors d’une messe célébrée en la cathédrale de Hanoï, le père Jego achève son sermon par une apostrophe saisissante, qui depuis termine traditionnellement les discours des chefs de régiments parachutistes : « Et par Saint-Michel, vivent les parachutistes ! ».

Mais il faut bien admettre que cette idée de confier les âmes des parachutistes à saint Michel n’est pas française mais britanique. Dès 1944, un aumônier militaire anglais remit des médailles à l’effigie de saint Michel aux parachutistes du 2e SAS (Spécial air force) qui allaient sauter sur le sol français pour se joindre à la Résistance. Ces médailles représentaient également sainte Jeanne d’Arc au revers. Et elles sont devenues le signe de ralliement des parachutistes S.A.S de la France occupée.

 

Hymne à Saint Michel

Ô Michel, patron des paras

Trempe nos cœurs de hardiesse
Conduis nos pas joyeux
Pour le devoir tout près de Dieu
Guide-nous dans les durs sentiers
Et garde-nous de nos détresses

Ô Michel, patron des paras
Trempe nos cœurs de hardiesse

Ô Michel, ange chevalier
Lave nos cœurs dans l'onde pure
Fais-nous loyaux et droits
Et valeureux en les tournois
Pour servir fais-nous être prêts
Et défends-nous de tout parjure

Ô Michel, ange chevalier
Lave nos cœurs dans l'onde pure

Ô Michel, ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace
Ta main vengea les cieux
Arrache-nous aux camps peureux
Laisse-nous résolus et fiers
Sangle nos chairs dans les cuirasses

Ô Michel, ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace

 

 


actu défense 27 septembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 27 septembre 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 20 septembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 20 septembre 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Informations Marine

Informations Marine

La Marine nationale vient d’éditer, par le biais de COLS BLEUS, un document intitulé « PLAN MERCATOR – projection vers 2030 ».

retrouvez le en cliquant sur l'icone

 


actu défense 13 septembre 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 13 septembre 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Liaison sociale août 2018 éditée par la FNOM

Liaison sociale août 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de aout 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


actu défense 30 aout 2018

actu défense 30 aout 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 30 aout 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Liaison sociale juillet 2018 éditée par la FNOM

Liaison sociale juillet 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de juillet 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


actu défense 19 juillet 2018

actu défense 19 juillet 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 19 juillet 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Informations Marine

Informations Marine

Le CEMM a lancé aujourd’hui le nouveau plan stratégique pour la Marine, le plan Mercator.

« Le monde change, nous devons nous y préparer sans attendre. C'est pourquoi je vous présente aujourd'hui le plan stratégique "Mercator". C'est le cap que je fixe afin de répondre aux menaces du futur et de garder l'avantage... »

Suivez-moi dès aujourd'hui sur les réseaux sociaux ! J'ouvre un compte Twitter à l'occasion de la promulgation de la LPM et du lancement du plan "Mercator" (…) »
Lien : https://twitter.com/amiralPrazuck

Vous trouverez sur ce compte twitter un clip de présentation de ce plan. N’hésitez pas à le relayer largement !

Le prochain numéro de Cols bleus qui sortira dans quelques jours (téléchargeable gratuitement en ligne sur colsbleus.fr) vous le présentera plus en détail.

Nous vous en reparlerons évidemment à la rentrée.

 

Quelques éléments d’actualité complémentaires :

 

  • Cliquez ici pour retrouver l'interview donnée par le chef d’état-major de la Marine au Télégramme dans laquelle il évoque les perspectives pour le port militaire de Brest et l’avenir du pôle d’excellence brestois.

 

  • Cliquez ici pour retrouver un autre article de presse : Nathalie Guibert (Le Monde) nous emmène à la rencontre des premières femmes embarquées sur SNLE.

 

  • Enfin cliquez ici pour retrouver quelques résultats de sondages sur la perception de la défense et des Armées par les Français. 

 

Je vous souhaite à tous un bel été.

Lieutenant de vaisseau Caroline Ducret

Chef du Pôle Rayonnement - Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine

 


actu défense 12 juillet 2018

actu défense 12 juillet 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 12 juillet 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


actu défense 05 juillet 2018

actu défense 05 juillet 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 05 juillet 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 

A noter : les premières femmes sur SNLE et l'action du Bougainville à Tahiti


Liaison sociale juin 2018 éditée par la FNOM

Liaison sociale juin 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de juin 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


actu défense 28 juin 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 28 juin 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 21 juin 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 21 juin 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


newsletter mensuelle de l'IGESA

Je vous prie de bien vouloir trouver la newsletter mensuelle de l'IGESA en cliquant ici 


D 615

D 615

 

 

La frégate Jea n Ba rt est une frégate antiaérienne de type F 70 de la Marine nationale française, mise en chantier en 1985 et opérationnelle depuis 1989. Son indicatif visuel est D615. Sa ville marraine est Dunkerque.

 

 

               

Présentation

  • Mise sur cale le 12 mars 1986

  • Lancée le 19 mars 1988

  • Entrée en service le 21 septembre 1991

Dunkerque parraine la frégate Jean Bart depuis le 23 juillet 1990.

Missions

Les frégates antiaériennes type F 70 AA participent à la lutte anti-aérienne au cours d'opérations de maîtrise de l'espace aéro-maritime et de projection de forces appliquées à la gestion des crises.
Ces bâtiment ont vocation à intervenir en toute zone, dans un cadre national interalliés ou international au sein d'un groupe constitué en fonction de la mission. Ces bâtiments de combat sont également aptes à remplir des missions de présence, de recherche, d'identification et tenue de contact, en temps de paix, de crise ou de guerre.

Caractéristiques

  • Longueur hors tout : 139 mètres

  • Largeur à la flottaison : 15 mètres

  • Tirant d'eau : 6,50 mètres

  • Tirant d'air : 46 mètres

  • Déplacement : 4 220 tonnes et 5 000 tonnes à pleine charge

  • Distance franchissable : 4 800 nautiques à 24 nœuds - 8 000 à 17 nœuds

  • Vitesse maximale : 30 nœuds

  • Autonomie : 30 jours

  •  

Propulsion et énergie

  • 4 moteurs diesel SEMT Pielstick 18 PA 6 V 280 BTC

  • 2 hélices à pas fixe

  • 43 200 ch (31.760 kW)

  • Puissance électrique : 3.400 kW (4 DA x 850 kW)

 

Équipements électroniques

  • 2 radars DRBN-35 (Consilium)

  • 1 radar DRBJ-11 B

  • 1 radar DRBV-26 C

  • 2 radars SPG-51 C

  • 1 radar DRBC-33 A

  • 1 sonar DUBA-25 A (D 614) ou 1 sonar DUBV-24 C (D615)

  • 2 brouilleurs ARBB-33

  • 1 détecteur ARBR-17 B

  • 2 lance-leurres Dagaie

  • 2 lance-leurres Sagaie

  • 1 bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie

  • 1 intercepteur SAIGON

  • 1 système de direction de combat SENIT 6/8 (+ liaisons 11, 16)

  • 1 système de veille Ir DIBV-2 A

  • Transmission : système Syracuse , Inmarsat

  • TACAN : SRN-6

  • Système d'aide au commandement SEAO/OPSMER

  • Système numérisé de conduite de la propulsion (SNCDE : Système Numérisé de Centralisation des Données Énergie)

  • Système numérisé de transmissions intérieures (SNTI)

  •  

Armement

  • 2 systèmes Sadral (VI x , 39 missiles Mistral )

  • 8 missiles MM 40 EXOCET

  • 1 système SM-1 MR (rampe simple Mk 13 , 40 missiles)

  • 1 tourelle de 100 mm antiaérienne Mle 68

  • 2 matériels simples automatiques de 20 mm F 2

  • 4 mitrailleuses 12,7 mm

  • 2 catapultes fixes pour torpilles anti-sous-marines L 5 mod 4 (10 torpilles)

  • 1 hélicoptère Panther

  •  

Installations aéronautiques

  • Hangar (12,50 x 9 m) et plate-forme (16,20 x 11 m) pour hélicoptère avec système de manutention SAMAHE-10 (Système Automatique de Manutention des Hélicoptères Embarqués)

  • Drôme : 1 VD 9 et 1 EDO

  • Ailerons stabilisateur

  • Infrastructures pour 2 brouilleurs BSM

  •  

Équipage

  • 25 officiers

  • 154 officiers mariniers

  • 71 quartiers-maîtres et matelots

 

Le Jean Bart devrait être retiré du service actif courant 2019

 

Les précédents Jean Bart

Le nombre de bâtiments ayant porté le nom de Jean Bart est très élevé (27 en moins de deux siècles), principalement durant la période révolutionnaire. En excluant les corsaires, on dénombre les sept navires suivants :

  •  Vaisseau (1788-1809) 

Premier du nom par la volonté du roi Louis XVI, un vaisseau de 74 canons est mis sur cale à Lorient en 1788. Jusqu'en 1799 il appartient à l'escadre de l'Océan et participe à la lutte contre l'Angleterre de 1793 à 1795. Ensuite, il est affecté en Méditerranée à l'escadre du vice-amiral Bruix. Il participe en 1801 à l'expédition d'Égypte où il s'illustre. Le 18 juin 1802, il désarme à Brest, mais reprend du service de 1803 à 1809.

  •  Vaisseau (1811-1833) 

Vaisseau de 74 canons construit à Lorient de 1811 à 1820, il effectue pratiquement toute sa carrière aux Antilles (1821 à 1825). À la fin de 1825, il désarme à Brest; reprend armement en 1827 et désarme en 1829.

  •  Vaisseau (1849-1868) 

Le troisième vaisseau portant le nom de Jean Bart est armé de 80 canons. À son lancement, en 1852, on en fait un vaisseau mixte à hélice. De 1854 à 1855, il participe à la guerre de Crimée; il s'y distingue lors du bombardement de Sébastopol. Il est en réserve à Brest entre 1857 et 1861; après transformation importante de sa machine, il sert de transport de troupes lors de l'expédition du Mexique (1863-1864). Puis de 1864 à 1868, il devient école d'application de l'École navale, premier d'une suite qui aboutit à la Jeanne d'Arc. En 1868, il est rebaptisé Donawerth et on le désarme un an plus tard.

  •  Vaisseau (1868-1886) 

Vaisseau de 80 canons, lui aussi, mis en chantier en 1827 mais encore sur cale en 1839 et lancé en 1854. On le transforme à Cherbourg en vaisseau mixte durant les années 1856 et 1857. Ce n'est qu'en 1868 qu'il prend le nom de Jean Bart au désarmement de son prédécesseur, et devient école d'application. Bâtiment jugé trop onéreux, il est mis en réserve en 1873 et condamné en 1897.

  •  Croiseur (1886-1907) 

C'est un croiseur de 1ère classe en acier, construit à Rochefort en 1886 et armé en 1892. En 1897, il est reclassé croiseur de 2e catégorie et affecté à la division navale d'Extrême-Orient jusqu'en 1902. De retour à Lorient, il reste désarmé jusqu'en 1906. L'année suivante, il est envoyé aux Antilles. Ce bâtiment s'échoue en 1907 sur la côte d'Afrique à proximité du cap Blanc.

  •  Cuirassé (1910-1937) 

C'est le premier "dreadnought" français. Mis sur cale à Brest en 1910, il est armé à partir de 1913. En juillet 1914, il conduit le président de la République pour sa visite officielle en Russie. Le 21 décembre 1914, un sous-marin ennemi le torpille dans le canal d'Otrante. Il parvient à rallier Malte d'où, après réparations, il peut rejoindre l'Armée navale. Après la guerre et une refonte, il est affecté en Méditerranée de 1920 à 1935. En 1937 il est rebaptisé Océan. Il coule le 15 mars 1944 à la suite d'essais effectués par les Allemands. Renfloué, il sera démoli en 1947.

  •  Bâtiment de ligne (1937-1970) 

Cuirassé de 35 000 tonnes, mis en chantier à Saint-Nazaire en 1937, il est lancé en 1940. Au moment de la déclaration de guerre, il est encore en construction, mais le 19 juin à la suite d'une course contre la montre et d'une opération délicate de sortie de bassin, demeurée célèbre, il peut gagner Casablanca le 22 juin 1940. Dans ce port, il est pris le 8 novembre 1942 à partie par des bâtiments américains qui l'endommagent gravement sans le neutraliser. Il subit une ultime attaque aérienne deux jours plus tard, qui provoque son échouement. Ne pouvant être réparé et terminé avant la fin des hostilités, il ne regagnera Cherbourg que le 25 août 1945. C'est en 1950, après une première série d'essais, qu'il rallie l'Escadre. En 1953, il est définitivement au point; deux ans plus tard, il participe aux opérations de débarquement en Égypte. L'École de canonnage s'y installe ensuite. À partir de 1957, il est mis en réserve et ne sera plus utilisé que comme bâtiment-base pour des écoles de la Marine. En 1970, il est condamné.


Sources : © Marine nationale 
Droits : Ministère de la Défense


Dernière sortie à la mer pour le Jean de Vienne

Dernière sortie à la mer pour le Jean de Vienne

Après 34 ans de service, la frégate anti-sous-marine Jean de Vienne a réalisé le 1er juin sa dernière sortie à la mer. Après son retrait du service actif, prévu cet été, le bâtiment sera désarmé et intégré à terme à la filière de déconstruction des vieilles coques de la Marine nationale.
 
Mis à l’eau à Brest en novembre 1981 et opérationnel depuis mai 1984, le Jean de Vienne est la quatrième des sept frégates du type F70 ASM, une série qui a commencé avec le Georges Leygues, admis au service actif en décembre 1979 et qui fut désarmé en septembre 2013. Après la mise en retraite des Dupleix et Montcalm, en 2014 et 2017, le Jean de Vienne était la dernière unité toulonnaise du type F70 ASM. Ces bâtiments sont remplacés par les nouvelles frégates multi-missions (FREMM), dont deux exemplaires sont actuellement basés à Toulon, le Languedoc 2016) et l’Auvergne (2017), la Provence allant les rejoindre courant juillet. Cette frégate était depuis sa livraison par Naval Group en 2015 stationnée à Brest.
 
 
C’est là que se trouvent désormais les trois dernières F70 ASM, les plus récentes de la série. Il s’agit des Primauguet (1986), La Motte-Picquet (1998) et Latouche-Tréville (1990), qui prendront leur retraite à partir de 2019 et quoiqu’il arrive avant 2025. Elles seront également remplacées par des FREMM, l’Aquitaine (2012) étant déjà basée dans la cité du Ponant, de même que la nouvelle Bretagne, qui est arrivée le mois dernier et sera bientôt officiellement livrée. S’y ajoutera la future Normandie en 2019.
 
Les F70 (ex-C70) étaient pour mémoire appelés à l’origine corvettes, dénomination abandonnée en 1988 au profit de celle de frégates.
 
Long de 139 mètres pour une largeur de 15 mètres et un déplacement de plus de 4800 tonnes en charge, le Jean de Vienne, armé par 215 marins, avec comme dernier commandant le capitaine de vaisseau Fabrice Berthelot, a été conçu pour pouvoir atteindre la vitesse de 30 nœuds grâce à deux turbines à gaz Olympus, version navalisée des réacteurs du Concorde.
 
Destinée prioritairement à la lutte anti-sous-marine, la frégate dispose d’un sonar de coque, son  DUBV-23 d’origine ayant été remplacé en 2008 par un UMS 4110 intégré dans le bulbe d’étrave. S’y ajoute un sonar remorqué à immersion variable DUBV-43. Le bâtiment compte deux tubes lance-torpilles, restés équipés des anciennes L5 (remplacées par des MU90 sur les FASM brestoises). La lutte ASM était aussi conduite grâce à un hélicoptère Lynx pouvant mettre en œuvre un sonar trempé et des torpilles. Le hangar a été dimensionné pour accueillir deux appareils de ce type, configuration qui était devenue depuis longtemps exceptionnelle mais qui redevint d'actualité sur le Jean de Vienne pendant la mission Arromanches en 2016.
 
 
Equipé de radars DRBV-26 et DRBV-15 pour la veille surface et aérienne, le Jean de Vienne pouvait mettre en œuvre jusqu’à 8 missiles antinavire Exocet MM40, logés en quatre rampes doubles. A la fin des années 90, dans le cadre de la refonte OP3A, destinée à améliorer leurs capacités de d’autodéfense anti-missile, les Dupleix, Montcalm et Jean de Vienne avaient vu l’intégration au-dessus de la passerelle principale d’une nouvelle structure accueillant une passerelle de défense à vue. Ces frégates ont également reçu à cette occasion de nouveaux moyens de guerre électronique et de l’armement supplémentaire, avec l’ajout de deux systèmes surface-air à courte portée Sadral complétant le système Crotale d’origine. L’artillerie a également été musclée à cette époque, les trois frégates intégrant en plus de leur tourelle de 100mm deux canons Breda-Mauser de 30mm. Ces systèmes ont néanmoins été débarqués en 2012, l’artillerie secondaire étant depuis basée sur des affûts de 20mm et 12.7mm.
 
Le Jean de Vienne et les milliers de marins qui ont servi à son bord auront été engagés sur les principaux théâtres maritimes et la fin de carrière du bâtiment s'est révélée particulièrement active. « En 2017-2018, la frégate aura été absente de son port base près de 200 jours. Pendant les quatre premiers mois de l’année 2018, elle a joué un rôle clé en océan Indien avec la saisie de 5 tonnes de drogue, pour une valeur de 275 millions d’euros, participant ainsi directement à la lutte contre les réseaux de financement du terrorisme. Elle a également pris part à de très nombreux déploiements interalliées avec les marines australienne, américaine, égyptienne, indienne, libanaise…. », souligne la Marine nationale.
 
 
Durant ses 34 années de service actif, le Jean de Vienne a participé aux principaux engagements militaires français : guerre du Golfe (1990-1991), déploiements dans le Golfe arabo-persique (2001 et 2008), évacuation de ressortissants au Liban (2006), lutte contre la piraterie au large de la Somalie (2009), opération Harmattan en Libye (2011), lutte contre le terrorisme en océan Indien (2015 et 2016), ainsi qu’en Méditerranée Orientale (2016-2018).
 
source "mer et marine"
 


actu défense 7 juin 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 7 juin 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


gazette du poilu

gazette du poilu

Le commandant (RC) Hervé Philippo rédige avec un groupe de lycéens de première la gazette du poilu.

Le numéro de ce mois-ci est en pièce jointe et évoque "l'opération Georgette" et la "4° bataille de la Lys et d'Ypres".

Bravo Hervé pour cette recherche et cette excellente présentation.

cliquez sur l'image


actu défense 31 avril 2018

actu défense 31 avril 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 31 mai 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Liaison sociale mai 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de mai 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM



actu défense 24 mai 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 24 mai 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Communiqué de Geneviève DARRIEUSSECQ Secrétaire d'état auprès de la ministre des Armées

Communiqué de Geneviève DARRIEUSSECQ Secrétaire d'état auprès de la ministre des Armées

Communiqué de Geneviève DARRIEUSSECQ Secrétaire d'état auprès de la ministre des Armées

 


actu défense 17 mai 2018

actu défense 17 mai 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 17 mai 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

Informations Marine

Quelques éléments d’actualité

 

·     Le vendredi 18 mai, le président du Sénat, monsieur Gérard Larcher, s’est rendu à Brest pour rencontrer les acteurs de la Défense et de la sécurité, dans le cadre de la préparation de la prochaine loi de programmation militaire.

Après un entretien avec le vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira portant sur les opérations aéro-maritimes, M. Larcher s’est rendu au Centre Opérationnel de la Marine (COM), centre névralgique de la gestion des opérations dans la zone maritime Atlantique.

Au cours de son passage sur le site de l’Ile Longue qui a suivi, lui ont été détaillés par le nouvel ALFOST, le vice-amiral d’escadre Bernard-Antoine Morio de l’Isle, les enjeux de la dissuasion nucléaire à travers sa composante océanique. Au cours de ce déplacement, le président du Sénat a également visité un SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engins) et rencontré le commandant et les membres de son équipage.

 

·         Le 14 mai, la Bretagne, 5e FREMM, a rejoint son port-base de Brest. Construite à Lorient, la Bretagne est le premier bâtiment à porter ce nom depuis 70 ans. A cette occasion, le contre-amiral Catard, commandant la Force d’action navale à Brest, a accueilli sur le quai, cette nouvelle unité, témoin du renouvellement de la flotte en Atlantique.

 

·         Le séminaire annuel réunissant l’Education nationale et la Marine nationale (SRM, PM/FORM, PEM) a eu lieu sur le site d’Aérocampus Aquitaine, en présence du contre-amiral Nicolas Bezou, adjoint au directeur du personnel militaire de la marine, et de l’inspecteur général de l’Education nationale Collignon, responsable du centre d’études et de recherches sur les partenariats avec les entreprises et les professions (CERPEP).

Aérocampus Aquitaine constitue le dénominateur commun d'un réseau industriel aéronautique local des plus importants, qui s'appuie sur de grands groupes tels que Dassault, Airbus, Safran ou Thalès et sur un tissu de PME locales spécialisées dans la sous-traitance aéronautique. Ce réseau est dense et touche de nombreux secteurs de l'aviation civile et militaire, des drones, des hélicoptères, des moteurs, des missiles, de l'espace (satellites) et des équipements et systèmes aéronautiques et défense.

Ce centre de formation à la maintenance aéronautique possède une dimension internationale, concentrant en son sein l'ensemble des voies de formation qui offrent un cursus complet dans ce domaine. En outre, il est à l'origine du premier cluster de formation français, qui regroupe aujourd'hui plus de 22 organismes dans ce domaine. Ce qui en fait un partenaire d'excellence auquel la marine nationale vient désormais apporter une complémentarité, en offrant un autre champ d'évolution possible aux élèves.

Les partenariats entre la marine nationale et l'éducation nationale concernent à ce jour plus de 60 établissements répartis dans l'hexagone, avec 5 filières de l'enseignement professionnel : maintenance des équipements industriels (MEI), électrotechnique, énergie, équipements communicants (ELEEC), systèmes électroniques numériques (SEN), restauration et aéronautique (AERO). Il existe à ce jour 67 établissements scolaires en partenariat Bac Pro « marine », soit 1 271 élèves suivis.

La coopération entre la Marine et l'éducation nationale a donc de beaux jours devant elle, leurs liens, anciens et privilégiés, leur permettant aujourd'hui de s'adapter à la réalité du terrain, en s'appuyant sur un socle commun sûr. Et bien au-delà, dans une relation de confiance mutuelle, au bénéfice d'une jeunesse précieuse qui constitue notre futur.

 

8-9 juin : Le Maillé Brézé fête son 30e anniversaire à Nantes !

Cet ancien escorteur d’escadre classé monument historique en 1991 et transformé en musée, fête ses 30 années dans le port de Nantes.

Deux journées de fête, visites, conférences sont organisées pour marquer l’événement, en présence du VAE de Oliveira, CECLANT et du CV Boin, COMAR Nantes

Lieu : Quai des plantes, Nantes

 

 

12 juin, 20h15 Soirée-débat « Mers el Kébir, un drame encore méconnu »

Avec l’intervention du CF (RCIT) Isabelle Duvaux-Béchon  (PJ 05)

Lieu : 58 rue Madame, Paris 6e

 

24 juin, 22 juillet, 19 août et 2 septembre, de 13h30 à 18h30 : L’Abeille Bourbon, navire affrété par la marine nationale au profit de l’Action de l’État en Mer pour effectuer diverses missions de service public (sauvetage, aide à navire en difficulté, antipollution) ouvrira ses portes aux visiteurs pour la bonne cause (sauf mauvaise météo ou mission).

La visite est payante 3€ par personne « gratuite pour les enfants de moins de 12 ans ». La recette sera reversée pour la Recherche contre la Mucoviscidose et l’ADOSM. Animation musicale.   

Lieu : Quai du Commandant Malbert, Brest

 

Vivez marin !

·         La famille des peintres officiels de la Marine s’agrandit ! A la suite du 44e Salon de la Marine et du Jury de 2017, cinq nouveaux artistes viennent de se voir attribuer le titre de « POM » : Olivier Desvaux, Alain Jamet, Hélène Legrand, Bertrand de Miollis et Thierry des Ouches.  

 

 

Depuis le 03 avril 2018, 350 marins du Groupe aérien embarqué (GAé) et du porte-avions Charles-de-Gaulle sont déployés aux États-Unis dans le cadre de l’exercice baptisé « Chesapeake ». Retrouvez grâce à ce lien un article sur le blog de l’US Navy accompagné de photos et d’une vidéo du CEMM à bord de l’USS George H.W. Bush (CVN 77)

Le 22 mai, le Charles de Gaulle a quitté le bassin, le chantier se poursuit désormais à flot. Cette sortie du bassin est un jalon important qui va permettre de mener certains essais directement à flot.

        Retour sur les travaux réalisés et en cours.

Ø  La rénovation du système de combat : Déploiement du Système de Direction de Combat SENIT 8 ; remplacement des radars de navigation, de surveillance aérienne et surface ; nouveau système optronique multifonction, l’EOMS NG (Safran), installé au sein de la passerelle de défense à vue. Ces évolutions sont conduites avec une maîtrise renforcée du risque « cyber », un protocole complet de validation des nouveaux systèmes d’information étant conduit dans le même temps.

Ø  Le Passage au « Tout Rafale », suite au retrait du service actif du Super Etendard Modernisé dans la Marine.

Ø  La modernisation de la « plate-forme » avec le Système Automatique de TRAnquillisation et de Pilotage (SATRAP) pour renforcer la stabilité du pont d’envol et garantir les activités aériennes par gros temps.

Ø  La modernisation des équipements et le rechargement du combustible nucléaire des deux chaufferies

 

En parallèle des travaux, l’équipage du porte-avions a aussi suivi des formations pour valider les compétences nécessaires à la conduite de ces nouveaux systèmes de navigation et de combat. Les formations en simulateur vont désormais davantage laisser la place aux différentes activités d’entraînement à bord avec, en perspective, la validation des qualifications de l’équipage. Après l’opération « Chesapeake », le Gaé (groupe aérien embarqué) participera cet automne aux phases de qualifications de ses pilotes à bord du Charles de Gaulle.

 

 

Source Lieutenant de vaisseau Caroline Ducret

Chef du Pôle Rayonnement - Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine


actu défense 3 mai 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 3 mai 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Liaison sociale avril 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de avril 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


Actu Défense 26 avril 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 26 avril 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 19 avril 2018

actu défense 19 avril 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 19 avril 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 12 avril 2018

actu défense 12 avril 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 12 avril 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Informations Marine

Informations Marine

·         Du 3 avril au 27 mai 2018, 350 marins du Groupe aérien embarqué (GAé) et du porte-avions Charles-de-Gaulle seront déployés aux États-Unis. Ils poursuivront leur entraînement opérationnel dans le cadre de la remontée en puissance du GAé et du porte-avions. Ce déploiement, baptisé « Chesapeake » en référence à la bataille du même nom, a pour but de parfaire le maintien des compétences des marins français et d’entretenir un haut niveau d’interopérabilité avec l’US Navy.
 
Les 350 marins du GAé et du porte-avions (pilotes, préparateurs de missions, mécaniciens et personnels du pont d’envol) seront déployés avec douze Rafale Marine et un E-2C Hawkeye. Ils proviennent des flottilles embarquées (11F, 12F, 17F et 4F) et du Centre d’expertise du GAé (CENTEX GAé). Entre la première phase à terre, puis la seconde phase embarquée à bord du porte-avions USS George H.W. Bush, quelque 180 exercices et entraînements en vol seront exécutés.
 
L’opération Chesapeake est également une manœuvre de convoyage d’ampleur, conçue comme une projection opérationnelle qui se fera via deux routes : la route nord (Royaume-Uni, Islande, Groenland, Canada), permettra au Hawkeye, qui ne dispose pas de capacité de ravitaillement en vol, de rallier les États-Unis. La route sud, via les Açores, permettra aux douze Rafale Marine de rallier en deux étapes seulement les USA, accompagnés de trois avions ravitailleurs de l’armée de l’air.
 
Retrouvez également l’article « French Naval aviation train with US Navy » du CV Jean-Emmanuel Roux de Luze, attaché naval de la mission de défense de Washington dans Proceedings Magazine.
 
 
 
·    ·         Suite au séisme de magnitude 7,5 survenu à la fin du mois de février en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les forces armées en Nouvelle-Calédonie sont venues en aide à la population en livrant près de 10 tonnes de fret humanitaire à Port Moresby le lundi 26 mars 2018. La frégate de surveillance Vendémiaire a été chargée à Manille (Philippines). Financé par le ministère français de l’Europe et des affaires étrangères, le chargement était composé de près de 10 tonnes de denrées alimentaires et 960 litres d’eau.
 
Au sein de leur zone de responsabilité permanente, les FANC ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains. Les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.
 
Vivez marin !
 
·    ·         « L’Aéropostale 2018 » : Yong-Man KWON, peintre officiel de la marine, a le projet de partir sur les traces de l’Aéropostale. En 1918, le vol inaugural de cette compagnie aérienne reliait Toulouse à Barcelone en traversant les Pyrénées. Un siècle plus tard, il se lance dans une aventure artistique, aéronautique et humaine, accompagné de Jean-Marie Urlacher, pilote et photographe. Ces deux artistes aventuriers vont piloter un avion sur la route de l’Aéropostale tout en poursuivant deux objectifs : celui de puiser au fil des milles nautiques et des rencontres la matière pour écrire, peindre et partager ensuite cette aventure au travers d’un livre, d’un carnet de voyage, d’une exposition et d’un film documentaire, ainsi que celui de permettre à des adolescents hospitalisés de rêver, suivre et vivre cette aventure au travers de courriers  et d’un projet numérique.  
Il sont actuellement en recherche de sponsors et soutiens de ce projet. Plus de détails  
 
 
 
·    ·         Venez vivre « L'épopée du canal de Suez », la nouvelle exposition-événement de l'Institut du monde arabe. En images, en textes, en vidéos et même en fiction, embarquement immédiat sur la voie d’eau artificielle la plus célèbre au monde, creusée de main d’homme depuis quatre mille ans. Plus d’informations sur le site.  
 
·    ·         Avis aux collectionneurs ! Pour marquer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la Monnaie de Paris vient de lancer une pièce spéciale de 2 euros, à l'effigie du Bleuet de France. A cette occasion, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a fait le déplacement, jeudi 5 avril 2018, pour assister à la frappe de la première pièce. Cette nouvelle collection représente la fleur bleue, symbole de la reconnaissance envers les hommes et les femmes qui se sont sacrifiés et s’engagent encore aujourd’hui, pour défendre leur pays. Au total, 15 millions de pièces seront mises en vente.
 
  13 avril, 9h-17h Journée d’étude «  La guerre sur mer sous Louis XIV », organisée par le SHD dans le cadre de l’exposition sur Velez Malaga. 

Plus d’informations 

S’inscrire auprès de corinne.gely@intradef.gouv.fr

 

 SAVE THE DATE - journée du marin le 23 mai !

 
 
Lieutenant de vaisseau Caroline Ducret
Chef du Pôle Rayonnement - Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine
Pour suivre l’actualité de la Marine, découvrez les sites internet :
www.colsbleus.fr et cesm.marine.defense.gouv.fr
VOTRE DEFENSE COMMENCE AU LARGE


actu défense 5 avril 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 5 avril 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


l’atlas des terrains d’aviation militaires

Laurent Bailleul, Président association Anciens Aérodromes, nous informe de la sortie du numéro 6 de l’atlas des terrains d’aviation militaires du Pas de Calais pendant la première guerre mondiale. Le n°7 sera consacré à la base de Creil.

 

 


Liaison sociale mars 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de février 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


actu défense 29 mars 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 29 mars 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


actu défense 22 mars 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 22 mars 2018" cliquez sur l'icone ci dessous


Admission au service actif de la FREMM Auvergne

Admission au service actif de la FREMM Auvergne

Le 14 février 2018, le chef d’état-major de la marine a admis au service actif la 4efrégate multi-missions (FREMM), l’Auvergne. Désormais déclarée apte au combat par la Marine nationale, elle a rejoint l’Aquitaine, la Provence et le Languedoc, les trois premières frégates de la classe FREMM.

Cette admission est l’aboutissement d’un processus de vérification des capacités militaires du navire. En 2017, l’Auvergne a été déployée durant plus de quatre mois dans des zones d’opérations diversifiées : Méditerranée, mer de Chine, océan Indien, golfe Arabo-persique et océan Pacifique. Ce déploiement a été marqué par l’intégration à la Task Force 50 constituée autour du porte-avions américain Nimitz, et à la Combined Task Force 150, force navale multinationale luttant contre les trafics illicites. L’Auvergne a également contribué à montrer l’attachement de la France au respect du droit international et de la liberté de navigation, notamment en mer de Chine.

L’Auvergne a confirmé les qualités déjà reconnues des FREMM, navires modernes, polyvalents, endurants et souples d’emploi. Ils répondent à la fois aux besoins des missions de sauvegarde maritime, de recueil de renseignements dans les trois dimensions, et aux exigences des conflits de haute intensité : maîtrise d’une zone d’opérations aéro-maritime, lutte anti-navires, anti-sous-marine et anti-aérienne, soutien et appui d’opérations de projection, commandement d’une force aéronavale nationale ou interalliée, etc. Deux atouts majeurs méritent d’être soulignés : la capacité que détient désormais la France à frapper avec précision depuis la mer et dans la profondeur avec le missile de croisière naval et ses performances inégalées en lutte anti-sous-marine, grâce à l’alliance des sonars de la FREMM et de son hélicoptère Caïman embarqué.

La Marine renforce avec cette 4e FREMM sa capacité à assurer la sécurité des Français dans nos approches maritimes comme en haute mer.

Des vidéos sont à retrouver en cliquant sur les boutons ci-dessous

 Fiche

 CLIP FREMM AQUITAINEMM AQUITAINE 

 FREMM EN ACTIONCTION

Sources : Cols bleus et autres sites internet

 


actu défense 15 mars 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 15 mars 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

A noter cette fois ci la mission d'un de nos bon vieux "avisos", a croire que le fait de les rebaptiser en "patrouilleur de haute mer"  leurs a donné une deuxième jeunesse

 

 

 


actu défense 08 mars 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 8 mars 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Liaison sociale février 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de février 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


Pensions Militaires d’Invalidité au taux du grade

Une communication trés intéressante sur la mesure d'alignement des pensions militaires d’invalidité au taux du grade


actu défense 01 mars 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 1er mars 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Actu défense 22 février 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 22 février 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


actu défense 15 février 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 15 février 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


La défense commence au large

Petite vidéo intéressante 

 


Actu défense 08 février 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 08 février 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Loi de programmation militaire 2019-2025

Loi de programmation militaire 2019-2025

Voici  la présentation par la Ministre des Armées de la Loi de Programmation Militaire 2019/2025

  


Séance du CIVEN 1er semestre 2018

Séance du  CIVEN 1er semestre 2018

A titre d’information, Voici les dates  auxquelles sont planifiées les prochaines séances du CIVEN durant le premier semestre 2018 :

 

5 février, 26 février, 19 mars, 9 avril, 23 avril, 14 mai, 28 mai, 11 juin, 25 juin et 9 juillet.

 

Elles se dérouleront toutes au 101 rue de Grenelle, Paris 7e .

 

information venant de Ph. TARDY Directeur du CIVEN


Informations Marine

Informations Marine

Quelques éléments d’actualité en ce début de semaine :

  • Premier tir de missile ASTER pour la ProvenceLe 27 novembre 2017, la frégate multi-missions (FREMM) Provence a conduit son premier tir de missile Aster. Aucune FREMM française n’avait encore tiré un tel missile en Atlantique. La cible a été détruite en quelques secondes par ce missile de fabrication française, démontrant ainsi l’efficacité du système d’armes de la Provence. Le système d’armes de la FREMM, également appelé Aster Weapons Management Launch System *(AWMLS), offre au navire de combat une large bulle de protection, dans laquelle toute cible potentielle est immédiatement détectée, classifiée et, le cas échéant, détruite par le missile qui peut la percuter à la vitesse de MACH 3 (3700 km/h). Capable de traiter tous types de menaces aériennes (avions de chasse, missiles antinavire à vol rasant, missiles de croisière ou antiradar plongeant), ce système associe le radar de veille en trois dimensions et de conduite de tir de dernière génération de la frégate au missile AS 15. Cela lui permet de traiter en même temps plusieurs menaces par guidage simultané d’un grand nombre de missiles.

 

v  « La France, une vieille dame qui ne regarde pas la mer », chronique de Sabine Delanglade, journaliste pour Les Echos. Disponible en cliquant ici

 

 

 

v  De nouveaux écrivains de marine montent à bord !

Le 22 janvier, l’amiral Prazuck a remis de nouveaux insignes d’écrivain de marine à Emmelene Landon, Dominique Lebrun et Anne Quéméré. Ils s’engagent ainsi, comme leurs 17 aînés, à «collectivement servir la Marine, favoriser la propagation et la préservation de la culture et de l'héritage de la mer, et plus généralement la promotion de la dimension maritime de la France».

Emmelene Landon est à la fois peintre, réalisatrice, photographe et écrivain. Elle a notamment réalisé, pendant un an, un tour du monde à bord d’un porte-conteneurs, qu’elle a raconté dans son ouvrage à succès « Le tour du monde en porte-conteneurs, récit de voyage » paru en 2003.

Ecrivain de plus de deux cents ouvrages et journaliste indépendant, Dominique Lebrun a consacré la plupart de ses publications à l’univers maritime comme « Quai de la Douane » en 2013, « Bougainville » en 2014 ou plus récemment « Stevenson, aventures dans les îles » en 2017.

Navigatrice de l’extrême et auteur, Anne Quéméré est lauréate du prix René Caillié des « Ecrits de voyage » 2017. Habituée des grandes odyssées, elle partage ses aventures à travers différents ouvrages et articles comme « Passagère de l’Arctique » paru en 2016, dans lequel elle relate son périple de l’été 2015, en kayak, à travers le Passage du Nord-Ouest, qui borde l’Arctique.

 

 

  • « La Marine fait escale à Toulouse » : nous avons besoin de vos réseaux !

Nous vous avions parlé il y a un an de l’opération « La Marine en escale à… Toulouse ». Cet événement avait dû être reporté pour cause d’élection l’année dernière.

L’évènement aura lieu du 1er au 3 juin 2018. Vous en trouverez une présentation détaillée Disponible en cliquant ici.

Si vous pouvez aider la Marine à :           … parler de l’évènement aux médias locaux

… faire connaître l’événement à votre réseau local et les inviter à venir sur le village

… proposer des écoles (fin de primaire, collège et lycée) pour la journée du vendredi dédié

… toute autre bonne idée contribuant au bon déroulement de cette opération 

Merci de contacter le PM Lorelli au SIRPA (julien.lorelli@intradef.gouv.fr)

 

Lieutenant de vaisseau Caroline Ducret

Chef du Pôle Rayonnement - Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine


Liaison sociale janvier 2018 éditée par la FNOM

Rétrouvez la liaison sociale du mois de janvier 2018 en cliquant sur le logo de la FNOM


Actu défense 01 février 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 01 février 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Actu Défense 26 janvier 2018

Pour accéder à la lettre d'information défense de la DICoD "Actu Défense 26 janvier 2018" cliquez sur l'icone ci dessous

 


Rechercher sur le site
Derniers commentaires
16-09 : Réunion du 07 septembre 2019 "Chez Yvon" à Watten... - patrick
12-09 : 14 Juillet à Coudekerque et à Dunkerque - reynaert
22-07 : 14 Juillet à Coudekerque et à Dunkerque - Patrick
25-06 : REUNION DES OFFICIERS-MARINIERS ET DES SOUS-MARINIERS... - patrick
24-06 : REUNION DES OFFICIERS-MARINIERS ET DES SOUS-MARINIERS... - André PECHARD
Les billets les plus populaires
1. 30 septembre 2017 Inauguration du centre PMM de Dunkerque
2. AG des Officiers-Mariniers et des Sous-Mariniers aux "Jardins du Soubise" ce samedi 10 décembre 2016
3. 19 Novembre 2016: Assemblée générale 2016 de l'AMMAC Dunkerque à l'hôtel de ville
4. Le 09 Octobre 2016 eue lieu la célébration de la saint Michel à CASSEL
5. 14 janvier 2017, Assemblée Générale du Comité de coordination des associations patriotiques de Dunkerque